Neko a une mémoire de poisson rouge... Le comble pour un "neko"! Alors voici une liste de ce qu'il faut prévoir dans son sac de compétition!

Les papiers. Sans ces documents, pas de compétition!

1) Le passeport en cours de validité (à commander par le club et à renouveler tous les 8 ans).

2) La licence fédérale collée sur la carte de licence (un formulaire de commande à remplir en début d'année et à retirer auprès de ton club tous les ans).

3) Le certificat médical datant au plus tôt de juillet de l'année en cours (la loi ne rend pas sa présentation obligatoire, mais il est toujours exigé en compétition).

4) La carte d'identité (même le permis de conduire pour les grands ne suffit pas!).

La tenue. 

Bien vérifier le karaté-gi: la veste et le pantalon, en toile légère de préférence et propre! Pas de broderie personnelle, c'est interdit. Il peut y avoir l'écusson de ton club attaché sur la poitrine, côté cœur. Il ne faut pas qu'il soit trop petit et surtout pas trop long... Vérifiez la taille!

Les ceintures. Une bleue et une rouge.

Elles peuvent être prêtées par le club. Elles ne coûtent pas cher et sont généralement costauds. Celles de Neko ont déjà 15 ans et sont comme neuves! Alors qu'il les utilise beaucoup!

Les gants. Une paire bleue et une paire rouge.

Là encore, le club peut les prêter. Si vous vous intéressez vraiment au combat, achetez-en au moins une paire, car elle servira à l'entraînement et c'est plus hygiénique d'avoir la sienne. Là encore, c'est un bon investissement. Vérifiez qu'elle soit homologuée avec la marque de la WKF (World Karate Federation) ou FFKDA (Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées).

Les protèges-pieds. Une paire bleue et une paire rouge.

On dirait des chaussons, ils sont là pour protéger le dessus du pied (essentiellement des coudes de l'adversaire. Croyez-en l'expérience de Neko, ça fait mal!) et amortir les coups que vous porteriez trop fort, sans le vouloir. Le club peut en fournir, mais vous pouvez aussi en acheter une paire homologuée pour l'entraînement et s'habituer à les porter.

Les protèges-tibias.

Ça fait un peu armure grecque ou romaine... Mais ils sont obligatoires. C'est mieux d'avoir les siens, homologués, mais à voir si le professeur peut en prêter.

Le casque pour les "jeunes" ou le protège-dents pour les "moins jeunes".

Le casque est prêté par le club la plupart du temps et est obligatoire pour les enfants. Il sert à éviter qu'un coup mal calculé blesse sérieusement.

Le protège-dents n'est pas obligatoire pour les enfants, mais s'ils le veulent ils peuvent en porter un. Il est obligatoire en revanche pour les adultes... Faites le bien chauffer et formez-le bien, sinon vous aurez du mal à respirer avec ou vous le perdrez. Si ça ne marche pas du premier coup, prenez le temps de recommencer. Si vous portez un appareil dentaire, pas de souci, vous pourrez le garder en compétition.

Une petite bouteille d'eau.

Vous aurez besoin de boire et n'oubliez pas: quand on a soif, on est déjà déshydraté. Il faut bien boire régulièrement!

Une veste.

Pour se couvrir entre les tours et ne pas se refroidir. Neko n'en a pas besoin lui avec sa fourrure!

Un petit quelque chose de sucré.

En cas de fatigue. Neko adore le pain d'épices!

Gardez le sac proche, car vous n'aurez pas forcément accès aux gradins! Les arbitres indiquent généralement un endroit pour les entreposer, près des tatamis.

Commentaires : 0