Neko n'a pas une mémoire d'éléphant. Normal, ce n'est qu'un félin après tout! Il s'est donc fait une petite liste de ce qu'il doit mettre dans son sac pour une compétition kata.

Les papiers. Sans ces documents, pas de compétition!

1) Le passeport en cours de validité (à commander par le club et à renouveler tous les 8 ans).

2) La licence fédérale collée sur la carte de licence (un formulaire de commande à remplir en début d'année et à retirer auprès de ton club tous les ans).

3) Le certificat médical datant au plus tôt de juillet de l'année en cours (la loi ne rend pas sa présentation obligatoire, mais il est toujours exigé en compétition).

4) Carte d'identité (même le permis de conduire pour les grands ne suffit pas!).

La tenue.

La veste et le pantalon de karaté-gi, préférablement dans une toile un peu rigide: ça amplifiera le kimé. Et de la bonne taille, ni trop court ni trop long. Pas de broderie personnelle ni d'étiquette. L'écusson du club peut être porté sur la poitrine à gauche.

Petite note: la plupart des kimonos rétrécissent au lavage, mais Neko a pu tester et les plus lourds de bonne qualité ne perdent rien et sont trop épais pour faire des revers. Il faut donc bien prendre le temps de choisir sa taille. 

Les ceintures. Une bleue et une rouge. Elles peuvent être prêtées par le club, mais elles ne sont pas très chères, alors autant les acheter.

Une petite bouteille d'eau. Le kata demande beaucoup de concentration et d'énergie.Entre les tours, il est important de s'hydrater. 

Un petit quelque chose à manger. Un coupe-faim en cas de coup de fatigue, pratique à déballer. Neko aime le pain d'épices!

Le sac du compétiteur kata est plus léger que celui du compétiteur kumité... Mais gardez-le à portée.

Commentaires : 0